Force de la monnaie : un indicateur technique

Le trading de devises étrangères, Forex, se base sur la relation entre les différentes monnaies du monde. La plupart des transactions Forex sont menées par des banques et des institutions financières qui échangent la monnaie d’un pays pour un autre. Le trading Forex s’effectue par paires de devises, appelées devise de base et devise de contrepartie : la devise de base apparaît toujours en premier, et la devise de contrepartie en second.
La raison pour laquelle la transaction se déroule en paires de devises, une devise au prix de l’autre, est que d’un côté de la transaction se trouvent les acheteurs, et de l’autre les vendeurs. Si nous créons une fraction dans laquelle le numérateur est la devise de base et le dénominateur la devise de contrepartie, nous obtenons un ratio entre les devises qui représente une valeur ; Cette valeur est le taux auquel chaque paire de devises est échangée.

Trading de devises : Forex

La valeur ajoutée du compteur de force monétaire (« currency strength meter » ou CSM) réside dans sa capacité à analyser plusieurs paires de devises en temps réel et à affecter une valeur située entre 1 et 5 à chacune des sept monnaies les plus courantes sur le marché à tout moment. Une valeur de 1 représente la devise la moins négociée, et une valeur de 5 la devise la plus négociée des sept. Merci de noter que le CSM est un service fourni par CNT.

L’approche technique

Le CSM adopte une approche technique selon laquelle le marché existe dans les limites supérieures et inférieures d’une fourchette de trading. En d’autres termes, l’approche est limitée à une analyse purement technique qui ne suit pas l’approche fondamentale, basée sur l’information et les données.

Choisir une paire de devises

Par exemple, si nous devions choisir la paire de devises extrême, c’est-à-dire la devise la plus négociée par rapport à la moins négociée, nous pourrions voir la relation entre ces devises telle qu’elle apparaît dans la transaction : celle qui est dans le numérateur, et celle qui est dans le dénominateur.
Selon cette logique, l’analyse analogue est la suivante :
1. Si la devise forte est dans le numérateur, et la faible dans le dénominateur :
Sur l’affichage graphique, vérifiez dans les différents intervalles si le taux a atteint la limite supérieure ; Le cas échéant, la décision est de vendre (option de vente), car la tendance est au déclin.
2. Si la monnaie faible est dans le numérateur, et la forte dans le dénominateur :
Sur l’affichage graphique, vérifiez dans les différents intervalles si le taux a atteint la limite inférieure ; Le cas échéant, la décision est d’acheter (option d’achat), car la tendance est à la hausse.

According to this logic, the analogous analysis is as follows:

  1. If the strong currency is in the numerator and the weak in the denominator:

On the graphic display check in the various intervals whether the rate reached the upper boundary; if yes, the decision is to sell (put option), because the trend is one of decline.

  1. If the weak currency is the numerator and the strong in the denominator:

On the graphic display check in the various intervals whether the rate reached the lower boundary; if yes, the decision is to buy (call option), because the trend is one of advance.

Résolution des problèmes

Une erreur commune possible est que la force de la monnaie apparaît en noir et blanc (na), ce qui signifie « non disponible ».
Cette erreur est causée par des problèmes Internet du service externe ou de son accès, non nécessairement liés à l’emplacement de l’utilisateur. La solution consiste à attendre la restauration de la connexion Internet avec les bases de données du service externe.